jacques albert  -  bibliographie




DIEU T'AIME

Edition L'Harmattan   
 

DP_dieutaime_img-copie-1.jpg


 

PRESENTATION

La dérive d'un boxeur entre meurtre, violence, famille éclatée et amours "parallèles"... Une écriture énergique, directe, sans fioritures pour décrire l'opacité d'une violence urbaine, où meurtre, braquages, amours, famille et sexe se mélangent indifféremment. Portrait d'êtres en perte de repères, déconnectés de leurs sentiments.


EXTRAIT

Gala de boxe - le match se déroule en scène - Commentaires sportifs.

Plus tard, dans les vestiaires.
PRISCA  :  Salut.
YVAN  :  Ouais.
PRISCA  :  Ca va.
YVAN  :  J'ai mal à la tête.
PRISCA  :  Qu'est-ce qui s'est passé.
YVAN  :  Rien
Rien passé.
Juste les années. Le temps. Passé. Tu comprends passé.
Et moi passé. Avec. Vieilli.
Et oui. Bébé. Plus toute jeune. Toi non plus.
Et moi trop vieux. Pour boxer. Vieux.
PRISCA  :  A pas beaucoup
Aux points Yvan
YVAN  :  Eh oui aux points
je cognais mou
J'ai bien senti je cogne moins fort
Et voilà tout
Moins fort.
T'as pas un shoot.
PRISCA  :  Un shoot.
YVAN  :  Un shoot putain.
Moi l'entraînement c'est fini mon corps pourri peut bien pourrir.
Fini régime et Cie moi je vends plus ma viande au poids.
T'as pas un shoot.
PRISCA  :  J'ai arrêté merde.
Tu sais bien que j'ai arrêté.
YVAN  :  Tu as arrêté
Je ne savais pas que tu avais arrêté
C'est sûr ça que tu as arrêté
Montre tes bras voir si tu as arrêté.
Il lui attrape violemment le bras.
Et tes pieds tu aimais bien les pieds
Et ton ventre hein et tes cuisses
Et ton cou le cou j'ai jamais compris
Inspection totale. Il la déshabille presque. En même temps, Prisca :
PRISCA  :  Arrête putain. Merde. Mais arrête.
YVAN  :  Ben c'est vrai que tu as arrêté
On dirait que tu as arrêté
Pourquoi tu as arrêté
Dam a encore fait des conneries
Il a besoin de sa maman
Il a besoin d'une maman solide pour faire tenir un foyer solide.
PRISCA  :  Va te faire foutre ça fait longtemps
Mais Dam a encore fait des conneries
Oui il a fait des conneries
YVAN  :  Qu'est-ce qu'il a fait ?
PRISCA  :  Il a vendu du hasch.
YVAN  :  Mais tout le monde vend du hasch qu'il vende du hasch aussi s'il veut.
PRISCA  :  Il en a vendu beaucoup.
Il a seize ans Yvan.
Il a ramassé une amende
une chance qu'il ait été mineur
ils sont plus indulgents avec les mineurs
Et il va se la payer lui
qu'il n'espère pas que je la lui paye
Louise lui a trouvé une place
Le juge a conseillé ça.
YVAN  :  Si le juge a conseillé ça
tout va bien c'est parfait alors
Mais pourquoi au juste tu me dis tout ça ?
PRISCA  :  C'est ton fils Yvan si tu as oublié.
YVAN  :  J'ai pas oublié.
PRISCA  :  Alors tu essaies de te rappeler
hein
Une petite raclée
que je sois pas seule à salir mes mains.