Novembre 2014 - Scènes pour une conversation... - Pablo Gisbert & Das Plateau
Novembre 2014 - Scènes pour une conversation... - Pablo Gisbert & Das Plateau
Novembre 2014 - Scènes pour une conversation... - Pablo Gisbert & Das Plateau
Novembre 2014 - Scènes pour une conversation... - Pablo Gisbert & Das Plateau
Photos (c) Andrés Donadio
 
SYNOPSIS
 

A l’initiative d’Hubert Colas et en collaboration avec Fabulamundi, le Festival Actoral propose à Das Plateau de travailler sur la pièce du jeune auteur espagnol Pablo Gisbert, “Scènes pour une conversation après le visionnage d’un film de Michaël Haneke”. Cette proposition qui prend la forme d’une lecture-performance, a été également présentée en novembre 2014 à Théâtre Ouvert (Paris) dans le cadre du Focus F.T.O #1.

Le texte s’articule autour de onze histoires brèves qui se répondent les unes les autres et présentent une jeunesse barcelonaise animée par ses désirs, ses rêves, sa volonté de changement, ses contradictions. Avec une écriture limpide et directe, Pablo Gisbert porte un regard acide et drôle, tout à la fois tendre et détaché, sur la société européenne contemporaine.

Se saisissant de ce ton singulier qui convoque tout autant la lucidité que l’humour, Das Plateau propose une performance visuelle et sonore, qui, en interogeant les frontières entre art et marchandise culturelle, émotion noble et “émotion low cost”, questionnne les scléroses et les dérives sentimentales de ce monde occidental, en quête de sens et de représentations.

 
PRESSE
 

 

Les Inrocks  -  Fabienne Arvers - octobre 2014

Le festival Actoral de Marseille l'affirme : l'art est un des états de la vie. Démonstration avec la deuxième semaine du festival, du collectif Das Plateau au performer Mohamed El Khatib. 

Pas de formes figées au festival Actoral, mais une multitude de propositions qui égrènent lectures, mises en espace, spectacles, performances. Et ce qui séduit le plus, la simple adéquation entre un propos et sa mise en partage avec le public. Ce fut le cas le week-end dernier où l’on pouvait enchaîner dans la même soirée à la Friche Belle de Mai plusieurs propositions.

Avec Scènes pour une conversation après le visionnage d’un film de Michael Haneke, une mise en espace proposée par Céleste Germe du collectif Das Plateau, on opère une plongée dans la jeunesse barcelonaise sous la plume de Pablo Gisbert qui égrène avec un humour distancé ses histoires courtes sur la vacuité et la banalité du quotidien de personnages que l’on retrouve, parfois et inopinément, d’une histoire à l’autre. Tous ont en commun de sérieux problèmes de communication. Ah, l’incommunicabilité, produit du monde moderne, quel thème sassé et ressassé ! Mais avec autant d’aplomb, si peu de retenue et avec la fraicheur d’écriture désinvolte de celui qui se contente d’observer et de nous livrer par fragments quelques morceaux choisis du cynisme ambiant, difficile de résister. D’autant que les deux comédiens (Jacques Albert et Maëlys Ricordeau) se prêtent à merveille à ce jeu de masque social que le texte de Pablo Gisbert réduit en miettes. Circulant simultanément ou successivement de la table au pied de micro posé en avant-scène, ils modifient leur voix en fonction des personnages et optent pour une neutralité de ton qui contraste avec un dispositif sonore quasi autonome qui envoie de façon récurrentes des rires enregistrés ou des musiques au volume assourdissant qui recouvrent leurs propos mais les laissent de glace. (...)

 
REPRÉSENTATIONS
 

novembre 2014 |  Théâtre Ouvert, Paris

octobre 2014 |  La Friche la Belle de mai, Festival Actoral, Marseille

 
ÉQUIPE
 

CONCEPTION ET RÉALISATION : DAS PLATEAU
JACQUES ALBERT / CÉLESTE GERME / MAËLYS RICORDEAU / JACOB STAMBACH

Texte : Pablo Gisbert
Traduction : Cristina Vinuesa Muñoz
Mise en scène : Céleste Germe
Composition sonore : Jacob Stambach
Avec : Jacques Albert et Maëlys Ricordeau et la voix de Maria Garcia Vera

 
PRODUCTION
 

Production Das Plateau, en collaboration avec le Festival Actoral et Fabulamundi Playwriting Europe, avec le soutien du Théâtre Nanterre-Amandiers.